HOME VIDEOS CONTACT BIOGRAPHIE NEWS RESUME PRIVATE ACCESS



MARS 2017



(Design: Christophe Benoist , Atelier de création Superlovers)

So far we have had 9 Selections around the world and a 12 hearty Nominations for "Best Film, Short film, Actress, Supporting Actor, Directing, Cinematographer, Editing and Scriptwriting"... The results speak for themselves: we made a first, Independent film that can no longer go unnoticed. Our hard work has been rewarded by audience reaction everywhere. We are truly grateful!

ORLANDO is already our 4th US FILM FEST with SAN ANTONIO, CHICAGO and NEW YORK coming soon (after MUMBAI, INDIA in May)!

Organized by The Society for Photographic Education, it is the primary academic organization for photographic media professionals and the Annual Conference draws1500 participants annually.
This year they gather in one of the most "family friendly" places in the world, Orlando, the Theme Park Capital of the World. An interesting location to explore how family - intimate, blood, intentional or extended - has impacted lives, practice, teaching, and the ever-evolving social landscape.

Its vibrant film festival has showcased innovative and provocative short docs and fiction as part of the Annual Conference since 1995. Family Values: No wonder why "In The Mirror" was selected amongst more than 1000 submitted films!













IN THE MIRROR into orbit @ SPE MEDIA FESTIVAL ORLANDO, FL.


Breaking News: "IN THE MIRROR" Manuel M Mercier's Film has won the award "Best Film of the Fest" @ the Amsterdam New Renaissance Film Festival. The International Jury rewarded "this powerful film celebrating outstanding story-telling, acting, production and direction." A decisive new step on Manuel M Mercier #1 Team's world tour of film festivals.

"NRFF interviews Manuel M. Mercier, director of 'IN THE MIRROR' and WINNER of the BEST OF FEST FILM AWARD. A remarkable film! See here for the interview and trailer: nrffamsterdam.com/nrff-interviews-manuel-m-mercier







This is Daniel Cohen-Séat well deserved first "Best Supporting Actor" nomination and Joëlle Séchaud 3rd "Best Actress" so far. (Photos by Samuel Fleury & Sam Tobiano )







DECEMBRE 2016


We cannot be more proud to participate in the Kiev Equality Festival: Standing up for Diversity & Inclusion amid threats of violence from bigots. Our film is a subtle, delicate story with a violent end. Fighting for equal recognition for all, with words and humanity.











NOVEMBER 2016


"In The Mirror" UK Premiere + Q&A with lead actress Joelle Sechaud, script co-writer Anthony Faure, adaptation writer Dawn Rushton and organizer Becki McKechnie: Up for a hearty SIX awards, including Best Film @ Transforming Cinema festival!












"In The Mirror" Romanian Premiere + Q&A @ CLUJ-NAPOCA SFG international film festival. (with film festival host Adela Muresan, and music composer Alexis Morel) Cluj-Napoca was amazing! No film festival could be better-organized - and as a guest judge I felt privileged and well cared for. It's been an honor - and every moment was a joy. Many thanks from the bottom of my heart <3













OCTOBRE 2016

"In The Mirror" US premiere at 2016 San Antonio, TX QFest International Film Festival opening night!





"In The Mirror" lead actress Joëlle Séchaud was nominated for the "Christine Jorgensen Memorial Award for Best Transgender Person Performance" at the 2016 QFest International Film Festival!



By public demand, and because one US premiere was obviously not enough, the 2016 San Antonio Qfest International Film Festival screened a second (!) premiere of "In The Mirror" on Saturday 14th of October 8:20 pm.



"The film moves the spectators, systematically. There wasn't a single dry eye. The lady on my side started sobbing. It plays with the viewer's emotions until the dramatic conclusion that stays with us long after the end."



Don't stop the party! Great news guys, we got one more Film Festival Selection coming: After Cluj-Napoca, Romania and before Amsterdam, Netherlands we will premiere "In The Mirror" in Sheffield, see you soon Great Britain







JUILLET 2016




Amsterdam / London's New Renaissance Film Festival has selected "In The Mirror" as the FILM OF THE WEEK. They "truly thought it was a powerful and engaging film". Congrats to my beautiful team!

New Renaissance Film Festival (Londres & Amsterdam) a choisi "In The Mirror" pour être le "FILM OF THE WEEK", le qualifiant de "puissant et qui ne vous lâche pas". Bravo à ma merveilleuse équipe !
http://nrffamsterdam.com/film-of-the-week


"In The Mirror" @ Les déjeuners de DreamAgo, Maison des Auteurs - SACD





Our beloved coach's sparkling eye seemed to be a good sign. But when you have Jack Waltzer in front of you know that he won't miss the slightest error in the directing or the acting. Many claim to be from the actors studio, but few have really worked with Stella Adler, Meisner or Strasberg. Unless of course they tell a story about Marlon Brando or James Dean, then they really did. He trained and worked with Dustin Hoffman and Roman Polanski. Even if you don't want to be overawed by a legend, you can't not be impressed. So after the screening of "In The Mirror", the team and I were suspended on for his verdict :"very good, it's pretty obvious". I couldn't stop myself from asking him to say it again :-)

L'oeil qui brille de notre cher coach semblait de bon augure. Mais quand on a Jack Waltzer devant soi, on sait qu'il ne manquera pas la moindre faiblesse de jeu d'acteur ou de mise en scène. Beaucoup se revendiquent de l'Actors Studio, mais peu ont vraiment fréquenté Stella Adler, Meisner ou Strasberg. S'il parle de Dustin Hoffman ou de Polanski, c'est qu'il bosse avec eux. S'il partage une anecdote sur Marlon Brando ou James Dean, c'est qu'il les a effectivement connu. Même quand on a pas envie de se laisser bouffer par la légende, ça impressionne. Alors, après la projection d'"In The Mirror" l'équipe et moi sommes restés suspendus à son verdict : "Very good, it's pretty obvious". Je n'ai pas pu m'empêcher de lui demander de répéter :-)


(Crédit photos Fabien Turbine & Thomas Carrage)

Screenwriting Teacher @ Sup De Pub





Screenwriting Teacher @ Sup De Pub : 500 étudiants, 5 jours de séminaire #DawnRushtonShineBrightLikeADiamond à partager quelques techniques d'écriture, comme les Techniques d'Empathie. L'objectif : Réaliser des films courts "in English" pour les réseaux sociaux. Le résultat : Créativité boostée à tous les étages, avec par exemple le parcours d'une brosse à dent regrettée de tous, des rouleaux de papier hygiéniques qui se rebellent pour échapper à leur destin tragique, une jeune femme qui finit par accepter qu'elle a un problème d'alcoolisme, un papa célibataire qui prend soin de sa fille qui a ses premières règles...


JUIN 2016




"In The Mirror" débute une année de festivals avec la projection du film le 6 juillet, 10:00, à la SACD - Maison des auteurs 7 Rue Ballu, Paris 9 à l'invitation de DreamAgo (International non profit for Cinema / Association Internationale de Cinéma). Le film sera le point d'orgue d'une programmation de 3 films. DreamAgo offrira un verre à l'issue de la projection : Attention, il ne reste plus beaucoup de places !



MAI 2016


The Parisian Press projection of "In The Mirror" was a moment of heightened emotion.

The screening took place in front of a silent room of hundred or so guests (I didn't know if it was a good sign or not). But after what seemed an eternity, I was overcome by a wave of spectators who came to me with their arms outstretched. Hugging me. Telling me how they had been profoundly moved. It was their life, there on the screen. We had spoken well of them. It was a while before I came to terms with my own pride and happiness.

Yet I didn't make a sentimental, easy-to- digest film. Nor is it militant. Rather a slice of family life that stirs your guts. It was my intention, at least I until the seemingly endless months of post-prod made me lose all objectivity. Doubt had crept in.
As I left my hiding place at the back of the room, I didn't see that the room was literally in tears.
It was only when I asked J. in the 2nd row, "what do you think?", and she shook her head to show that she couldn't speak. It's true I'd never seen her like that before ... Then, I looked around and realized that 2/3 of the audience had red eyes.
It was like an implosion in my head.
But I had to pick up the thread of the conference with my distinguished guests: the Mayor of the 4th Christophe Girard, Thierry Troussier and Tamara Adrian, travelling especially from Venezuela, for UNESCO, and of course, the group around Giovanna Rincon. And with a late night call from my leading actress, Joelle Séchaud, on direct from Hollywood, where she's acting in a movie.
Daniel Cohen-Seat, my leading actor, shared things with us that I'd never heard before. He had been terrified, having both my total confidence and knowing my high expectations as a director.

I'm so moved, literally as well as figuratively. This is the place where I belong artistically. Where I feel most fully complete, in the midst of humanity.

This audience reaction sets a new standard for my own demands on myself.

Finally, I think of you, my sister Jenny, passed away only a year and a half ago. I dedicated the film to you. I took refuge in the postproduction when I needed to hold on to something in the turmoil. I put a brother's rage that could not save his little sister and spare her the pain. It was during filming in New York, that my parents told me the chilling news - and that's when I felt the intimate certainty, in spite of denial around me, that she would not make it. There is some desperate energy between the images in the film.
That is a dream that comes true, a promise that I made in to myself in 1999 by coming here to New York, where I'm writing these lines. I'm currently organizing the New York Premier and participation in film festivals ... Already some selections :-)

(Thank you to the HF-Prevention Health team photo of Bessie Kossy)

https://www.youtube.com/watch?v=aIlCFR-AaAU
https://www.youtube.com/watch?v=a8kFHc3kIpE

Une Projection Presse parisienne de "In The Mirror" bouleversante.

Il m'a fallu digérer ce trop-plein de bonheur qui nous est tombé dessus. Après une projection devant une centaine d'invités attentifs (dont je ne savais pas si c'était bon signe ou pas), j'ai été submergé par la vague de celles et ceux qui nous ont pris dans leur bras, sont venus me dire comme ils avaient été touchés, que c'était leur vie, là à l'écran, que nous avions bien parlé d'eux. On m'a même fait des déclarations d'amour !

Pourtant, c'est peu de dire que je n'ai présenté ni un film "gentil" ni un film militant. Plutôt une tranche de vie familiale qui vous remue les tripes. C'était l'intention, tout du moins avant des mois de post-prod qui m'ont fait perdre toute objectivité.

Comme j'étais parti me planquer au fond de la salle, je n'ai pas vu que la salle était littéralement en pleurs.

Ce n'est qu'en demandant "comment elle avait trouvé" à J. au 2ème rang, qu'elle m'a fait comprendre qu'elle ne pouvait pas parler pour l'instant. C'est vrai qu'elle avait une expression que je ne lui connais pas... Là, j'ai regardé alentour et réalisé que 2/3 des gens avaient les yeux rouges.

Implosion au ralenti dans ma tête.

Mais il fallait retrouver le fil de la conférence avec mes invités de marque : M. le Maire du 4ème Christophe Girard , Thierry Troussier et Tamara Adrian, venue spécialement du Venezuela, pour l'UNESCO, et évidemment le groupe autour de Giovanna Rincon. Egalement mon actrice principale Joëlle Séchaud pour un direct pleine nuit pour elle depuis Hollywood où elle tourne.

Daniel Cohen-Séat, mon acteur principal, a partagé des choses qu'il ne m'avait jamais dites. Notamment que cela avait été terrifiant pour lui, que d'avoir tout à la fois ma confiance totale et également mon exigence de réalisateur.

Je suis tellement touché, au propre comme au figuré. C'est là ma place d'artiste, là où je me sens le mieux, pleinement incarné au milieu de l'Humanité.

Cet accueil définit un nouveau standard de ma propre exigence envers moi-même.

Enfin, je pense à Toi, ma sour Jenny, décédée il y a tout juste un an et demi. Je lui ai dédié le film, je me suis réfugié dans la post production quand j'avais besoin de m'accrocher à quelque chose dans la tourmente. J'y ai mis toute ma rage de frère qui n'a pu sauver sa petite sour et lui épargner la douleur. C'est pendant le tournage à New York que mes parents m'ont annoncé la nouvelle glaçante - et c'est là que j'ai ressenti la certitude intime, contre tout le déni de certains, qu'elle ne s'en sortirait pas. Il y a de cette énergie du désespoir entre les images.

Voilà, c'est un rêve qui s'accomplit, une promesse que je me suis faite en 1999 en venant ici à New York, d'où j'écris ces lignes. J'organise présentement une première new yorkaise et la participation à des festivals... Déjà des sélections :-)

(Merci à l'équipe de HF-Prevention Santé; photos de Bessie KOSSY)













In The Mirror : MARDI 17 MAI à la Mairie du 4ème à 9h





FEVRIER 2016



Bientôt //// Soon





JANVIER 2016


Bananée 2016 à tous les amis qui m'ont chanté un Bananniversaire ! //// Sending bananas to you Friends out there for my Bananniversary and the Appy New Pear!'





NOVEMBRE 2015




Prix International Innovation 2015 UNESCO Santé & Droits Humains






And the UNESCO 2015 award for the most daring innovation in Health & Human Rights goes to... "Virus Wars"! Now everyone can experience my series of vintage sci-fi films for the HF Prevention Immersive Laser Game. International recognition makes us feel on top of the world!


L'UNESCO vient d'être attribué à "Virus Wars" le "Prix International Innovation 2015 UNESCO Santé & Droits Humains". Ma série de films pour le laser game à 360° d'HF Prévention récompensée par une institution mondiale, c'est la classe internationale : We ourself and I, Kings of the world !


OCTOBRE 2015




Conférence de presse du lancement de #VirusWars








Jean Claude Dreyfus, mon équipe et moi étions à la conférence de presse du lancement sur la Place de la Bastille de #VirusWars.
Du 16 au 20 octobre, ce sont plus de 3800 ados et jeunes adultes qui ont se sont éclater à empoigner fusil laser et casque pour une aventure à 360° dans les 250 m2 du laser game de prévention.
Cela fait très longtemps qu'une initiative de prévention VIH / IST avait aussi bien murmuré à la Génération Y. "Virus Wars" est un véritable #GameChanger dans la prévention VIH / IST : Il faudra maintenant se mesurer avec cette initiative, qui renvoie au passé des communications de "Ieuvs" qui n'impriment plus.
Les équipes d'HF Prévention prouvent cette fois encore leur capacité à toujours se remettre en cause. Merci pour leur confiance et bravo pour leur audace, dont on me dit déjà qu'elle pourrait être prochainement récompensée d'un prix prestigieux. A suivre...
https://www.youtube.com/watch?v=-_QpeznSNcI


SEPTEMBRE 2015




AAZ, autotest VIH








Réalisation de 5 films corporate (en version Fr. et En.) pour AAZ - LMB à l'occasion du lancement de l'autotest VIH en pharmacie.
Des images reprises dans les journaux télévisés de TF1, France 2... La bande son sur RTL et des liens depuis le site de Paris Match, un plein succès médiatique.
Ici "Le Grand Journal" de Canal + du 15 septembre.





@ Sup de Pub







Tous les jours, je passe devant en faisant mon running. Souvent, je me dis la chance qu'ils ont ces étudiants favorisés (ou endettés) qui y suivent leur cours. Aujourd'hui, j'y retourne comme enseignant. And in English. Life is full of surprises.


FEVRIER 2015




VIRUS WARS












Je réalise que quitter des personnes que je considère comme des frères et sours, ne peut se faire sans pincement au cour, de part et d'autre. "Ce n'est qu'un au revoir". De nouvelles aventures m'attendent, à bâtir de solides ponts sur le vieux continent - et pour ma part, des deux cotés de l'Atlantique également. Je porte les couleurs d'un nouveau think-tank "L'Europe des Lumières" mais demeure animé par l'esprit rebelle, républicain et progressiste développé ces 4 années passées :
En avant toute !


DECEMBRE 2014


Déjà une douzaine d'année au service de Generali Group / Europ Assistance. Ici, la captation du "Europ Assistance Group Council" (pour l'agence John Brightman).




Manuversaire /// Mannyversary






Corrida de Noël d'Issy-les-Moulineaux : 10 km en 55 mn



NOVEMBRE 2014

Bientôt ma chronique du tournage du moyen métrage cinéma "In the mirror", réalisé fin août / début septembre à New York .






Sniff sniff :/
J'espérais vous en faire la surprise mais la méga soirée événement à laquelle je collaborais pour Elio Suhamy Conseil, comme metteur en scène associé, a malheureusement été annulée. Ce sont des semaines passées à forger des rêves qui ne verront pas le jour. Surtout, vous ne vivrez pas cette expérience hors du commun dans un lieu très prestigieux avec des artistes et stars tels que jamais vus... Je m'étais fixé comme objectif que nos invités en restent littéralement bouche bée.




OCTOBRE 2014


Devant un jury présidé par Agnès Jaoui, mon film "Apaip's - Entreprise adaptée" est présenté en Sélection officielle du Festival de courts métrages Regards Croisés de Nîmes 2014, Une reconnaissance de tout le travail de branding accompli auprès des sociétés du Groupe Apaip's, Apy, NSD, SP3 et Synergie 3. Surtout, un hommage personnel à Zofia Menuet, chef monteuse à la SFP qui m'a appris le métier et également quelques leçons de vie que je n'ai jamais oublié, elle qui assurait jour après jour malgré une sclérose en plaque. "La question, ce n'est pas pourquoi, c'est comment?".




JUILLET 2014


My dearest friends from Jack Waltzer Workshop have been documenting their craft with the revered Actors Studio coach for years. The DVD is out at last ! Very good news to be announced. \(^o^)/
///// Des années durant, mes chers amis du Workshop de Jack Waltzer ont documentés leur travail d'acteurs avec le célèbre coach de l'Actors Studio. Le DVD est enfin disponible ! Bientôt de bonnes nouvelles à vous partager. \(^o^)/

http://www.allocine.fr/_video/iblogvision.aspx?cmedia=19540599






MAI 2014


Retour de Londres pour une audience privée auprès du pape des scénaristes, John Truby lors de sa TV Master class
////// Back from London, after a private audience with the scriptwriting pope, his holiness John Truby presenting his TV Master class.






FEVRIER 2014


4.897°N, 6.639°E






JANVIER 2014


La Mairie de Carrières sous Poissy a une nouvelle fois, confié à mon équipe et à moi-même la réalisation du film des vœux du Maire : 25 mn d’une rétrospective toute en animation, présentant les actions de M. le Maire pour sa ville.
Evidemment, l’homme politique et son service de communication ne nous ont pas attendu pour élaborer un branding / une image de marque autour de sa forte personnalité, mais nous sommes heureux d'y apporter notre contribution.
Qui pourrait résister au plaisir désuet de s’offrir une B.O. avec des pépites musicales comme "Reste" de Claude François (cover endiablée de "Beggin" de Frankie Valli & The Four Seasons - 1968), "Parlez-Vous Français?" de Baccara (Eurovision 1978) ou encore "Where have all the flowers gone?" de Joan Baez (1964)
(Crédit photos : Emmanuel Falck & Alice Roznowiez)
http://www.dailymotion.com/video/x1a0bgg_retrospective-de-l-annee-2013-a-carrieres-sous-poissy_news








NOVEMBRE 2013


In the hard talk between the two artists shown in the rockumentary, Mercure Malin scrutinizes how Giovanni Paolo Andrade manages – or doesn’t manage - to get out of the Gio Black Peter exhibitionist character he created and who brought him relative fame and wealth. But this persona has restricted his creativity to the freak show the audience expects. Can he really destroy what he calls “the Box”?
Giovanni Paolo Andrade Guevarra’ story of survival and self-entrapment in the concrete jungle of New Fuck New York is soon to have its own case.














OCTOBRE 2013


“Don’t tell nothing, cause you know I’m gonna have to do it now more than before”
What better baptism of fire could I possibly wish for my latest work?
Anticipation is the sincerest form of flattery. As a matter of fact, my website was the object of a cyber attack in an attempt to prevent people from watching Mercure Malin’s rockumentary, “New Fuck New York”, with brilliant mind and artist / performer / actor / painter Gio Black Peter.
As I speak, the people who committed fraud are under investigation by the French police and judiciary for Denial of Service attack. A particular IP around the Paris district of Montsouris is already under scrutiny. Why would anybody want to censor this exclusive tale-all documentary, I may never know, but as Gio puts it in his own words in this documentary, “If (you) tell me not to do something, then I automatically do it.”






JUIN 2013


A l’occasion du "Sunny Side of the Doc" (La Rochelle) et après 2 années de développement, le projet de film documentaire "Olivia" a enfin été présenté à des chaines françaises et à des diffuseurs étrangers.






FEVRIER 2013











A Londres, pour 2 jours de séminaires à s’exercer à emmêler les ficelles dramatiques spécifiques aux séries tv, sitcoms et reality shows. Et comprendre le fonctionnement de l’industrie plus généralement.
Ma manière de voir les choses, c’est que dans le discours ambiant il est trop de vérités assénées comme absolues, de vies déconsidérées ou encore de héros invisibles qui mériteraient qu’on leur consacre une histoire. Non seulement pour nous ouvrir l’esprit, surtout pour nous inspirer dans notre propre vie.
C’est donc avec des sujets en tête que mes compagnons d’écriture et moi-même, nous sommes rendus au « TV Writers Summit ».
Quelques maîtres incontestés de l’industrie télévisuelle américaine y animait 2 jours de séminaires très techniques. Notamment :
. Jen Grisanti, ancienne superviseur de pôles d’écriture pour des séries dont vous avez peut-être entendu parler : Medium, Numbers, NCIS, 4400... (comme Vice President à CBS Paramount) Charmed, 90210, Melrose Place... (Head of Current Programming à Spelling Television).
. Troy DeVolld, pour les reality shows : Bachelor, Dancing with the Stars (scénariste et producteur)
. Ellen Sandler pour des séries et sitcom : The Sopranos, Tout le monde aime Raymond… (scénariste et productrice).
Dès que je suis rentré, j’ai repris de A à Z un projet de documentaire pour le dynamiser de bout en bout. Une nouvelle version autrement plus pêchue, avec des enjeux renouvelés; c’est une satisfaction de bien servir un sujet qui le mérite.






JANVIER 2013

Voeux du Maire 2013

Pour la seconde année consécutive, mon équipe et moi-même avons été choisis pour réaliser le film rétrospectif 2012 de Carrières sous Poissy (diffusé lors des voeux du Maire).
20 mn de film d'animation et d'habillage, 5 semaines de travail à 2 techniciens, 350 heures de travail. Avant, pendant et après les fêtes.
C'est un honneur d'avoir la confiance d'un client exigent et j’en suis évidemment reconnaissant.
Pour autant, je me rends compte qu’au delà de ce dernier engagement dans une urgence de délais, ces 6 mois passés de production/tournage/montage non-stop l'ont été également à ignorer ma santé et négliger les miens. Tout cela pour montrer combien j’étais crevé, donc valeureux, au Dieu de la Frustration (celui qui me serine que je n'en fait jamais assez). Manipulation infantile.
Où sont passé Noël et le Jour le l’An? Je ne les ai pas vus, rivé devant ma station de montage. Par chance mon grand-père, hospitalisé d’urgence pour une pancréatite aiguë, dont le chirurgien nous a explicitement fait comprendre que l’issue serait certainement fatale, n’est pas mort. Je dois me poser sérieusement la question : qu’est ce que je lui aurais dit ?
"Désolé j’ai du travail, on ne peut pas faire cela vite…"
Janvier, mois des bonnes résolutions ! Je vais également prendre soin de ma vie et des gens qui me sont chers.

http://www.dailymotion.com/video/xwxa5z_retrospective-de-l-annee-2012-a-carrieres-sous-poissy_news#.UQFg3h0sCb6





DECEMBRE 2012



A brand new secure area of the website / Une nouvelle rubrique à accès restreint pour les initié(e)s

"Visit the Earth's core and by correcting yourself you shall find the hidden stone."

With the opening of a secure part of the website, you shall be invited to visit the heart of my scenario workshop, and in the studio if I am filming. You shall discover my most candid eye on the process of creation, demos and editing in progress - scenarios explored, and often abandoned, and above all personal experiments and collaborations of "art for art".

"Visite l'intérieur de la Terre et en te rectifiant tu trouveras la pierre cachée"

Avec l’ouverture d’une zone sécurisée du site, vous êtes conviés à une visite au coeur de mon atelier de scénario et sur le plateau quand j'ai la chance de tourner. Mon regard le plus honnête possible sur le processus de création, des démos d'étapes de montages en cours, les pistes explorées - et souvent abandonnées, surtout des expérimentions personnelles et des collaborations de "l'art pour l'art".





NOVEMBRE 2012

"APAIP'S, APN Will Nett, NSD et SP3 - Working Class Heroes": 4 films publicitaires et 1 reportage photo

Comment révolutionner les films institutionnels?


Trop souvent pompeux et sur une musique classique qu'au mieux ils deviennent drôles tant ils sont kitchs. Les films d'entreprises pâtissent, généralement, dès l'origine d'un problème de conception sans aspérités.

C'est très souvent la commande d'une direction de la communication qui a peur de déplaire à sa direction. C'est bien mal parti si en plus nous avons affaire à un réalisateur fainéant qui n'y voit pas de prestige personnel, pas plus que de liberté d'expression. Quand il n'est pas sous formé, faute de réelle qualification à l'écriture. Il n'est pas difficile de trouver un réalisateur qui fasse de la belle image, il est plus ardu de rencontrer un artiste un peu technicien qui soit sensible à la structure du scénario, à la « profondeur » des personnages et à la « fraicheur » des scènes.

Quand est arrivé ce projet de série de films, j'ai rapidement compris que j'avais en face de moi des responsables intelligents qui avaient déjà fait cette expérience du film instit, qu'ils n'avaient pas envie de renouveler. Il s'agirait cette fois-ci de faire des films « à la gloire des travailleurs ». Les mains dans le cambouis. Pensez bien qu'avec un père qui s'est levé toute sa vie à 5:10 du matin pour aller diriger des travaux sur des chantiers (et autant de km parcourus, tant et si bien qu'il a le dos en compote), cela m'a tout de suite inspiré.

Alors, comment est-ce qu'on apporte de la profondeur et de la fraicheur à un film? On écrit une histoire qui se « déroule» étape après étape, avec un héro qui existe dans la réalité, avec tout un éventail d'émotions qui le porteront. On identifie tous les clichés pour mieux les jeter au loin. On introduit de cette diversité que l'on voit si peu à l'écran mais que nous croisons au quotidien. On parle vrai, en montrant la complexité des choses. Surtout on se remue le derrière et on évite de se satisfaire d'un entretien plan plan du PDG derrière un bureau qui en impose.

Par-dessus tout, réfléchir à ce que l'on veut dire. Ces 4 films traitent de vraies valeurs. Il n'y a pas à en rajouter sur les qualités bidons d'une société. Ils traitent de promotion sociale et de mieux vivre ensemble, d'éthique et de respect du travail dur; ainsi que d'expression artistique et de reconnaissance, de goût du dépassement et de l'impeccabilité.

Ces femmes et hommes sont des héros du quotidien, j'ai eu le privilège de porter mes caméras sur eux.

Avec un peu de mise en scène, nul besoin de « charger » le storytelling.
































OCTOBRE 2012

Manuel retourne à Londres pour participer à un nouvel atelier d'écriture pour la comédie cette fois-ci, le réputé "Steve Kaplan's Comedy Writing Intensive" (script doctor pour Disney, Dreamworks, HBO, Paramount...). Il rentre avec des homeworks!






SEPTEMBRE 2012

La fortune sourit aux audacieux :-) Bienvenu à toi dans la grande famille, E. !






JANVIER 2012

PHILIPPE CROIZON - FALLEN FROM THE SKY










JANVIER 2012

Standing ovation à la Mairie de Carrière-sous-Poissy
Comme souvent les premières fois, cela aura été laborieux - la mairie est réputée exigeante à juste titre. Bon, d'accord il s'agit d'un film institutionnel (les voeux du Maire Eddie Aït 2012), d’accord aussi les gens étaient déjà debout. "Un grand bravo, j’étais au milieu des conseillers municipaux et ça swinguait… " m'écrit la directrice de la communication : Il n'y a pas de petits plaisirs...

http://www.manuelmercier.com/carrieres2012.html






DECEMBRE 2011

URGENT > Philippe Croizon, nageur de l’extrême amputé des 4 membres qui a traversé la Manche, à qui je consacre mon nouveau documentaire "Fallen from the Sky", est nommé parmi les 12 Personnalités de l'année "RTL-Le Parisien".

BREAKING NEWS > Philippe Croizon, limbless extreme swimming champion who crossed Channel between France and England, to whom I have dedicated my new documentary “Fallen from the Sky" is nominated amongst the French Personalities of the year.

Rock the Vote !
"http://www.rtl.fr/vote/votez-pour-elire-la-personnalite-de-l-annee-2011-7740618139"
"http://www.leparisien.fr/event/personnalite-2011/index.php"








SEPTEMBRE 2011





Last Man Standing Competition "No pain no gain !"
C'est en plein Spanish Harlem que les MC de la spectaculaire compète de roller "Last Man Standing Competition Series" nous ont donné rendez-vous à Malik et moi. Le roller, c'est mon petit plaisir quotidien. J’enfile mes patins et plus rien d’autre ne compte, sinon que décider comment je vais passer. L'asphalte devient mon terrain de jeu, et oxygène et endorphine aidant, l’inspiration ou les réponses aux questions de la journée viennent à moi. Autant l’admettre humblement, je n'ai rien des virtuoses que nous allions filmer :p
Pour ce qui est du spectaculaire, nous nous sommes régalés! Combien de chutes pour une acrobatie qui passe? Etre cool, ce n’est pas un truc qui s’achète en kit dans une boutique pour hipster à Williamsburg; être cool, c’est rire la larme à l’œil (dont on ne sait si c’est parce c’est drôle ou si parce que cela fait mal - ou encore les deux à la fois) avec des ecchymoses au derrière et des steaks aux mains. No pain no gain, Malik et moi préemptons les meilleurs axes pour nos objectifs de caméras. Résultat : Respectivement une chute à la renverse pour ma part et un mollet "au beurre noir" pour l’ami résident... Impossible de capter l'énergie d’un tournoi pareil sans mouiller le tee-shirt et tordre le squelette, mais ce n'est pas tous les jours que l'on se fait renverser par le grand champion qui a raflé la plupart des liasses de dollars, Franco Cammayo. Ici aux states, les gars empochent de suite leur récompense, en billets verts sonnants et trébuchants. Pour les artistes, le dollar a l’odeur de la sueur et du sang.





AOUT 2011





Phéromones et pastels chromatiques.

Le pouce en l’air de la photo, c’est la joie qui m’envahit en rencontrant Gus Van Sant (on prononce "Tsant") – mais autant le dire, pas pour son dernier opus qui est loin d’être son plus ambitieux.

La première américaine de "Restless" au Museum Of Moving Image (Queens) me donne l'occasion en effet de monter sur scène à la fin d'une séance de questions-réponses pour discuter ...sur le pouce de quelques uns de ses choix artistiques.

Ne partez pas si vite "Monsieur Van Tsant"!

Si Elephant, Paranoid Park m'inspirent, ce n'est encore rien à coté de Milk qui déploie pour chaque scène une nouvelle idée de mise en espace ou découpage, ainsi qu’un traitement de l’image différent.

Je comprends vite qu'il est plus filmeur (il vient de la peinture) que metteur en scène et ce n'est pas un hasard si son directeur de la photographie Harris Savides fait plus que l'accompagner cette soirée, c’est tant mieux j’apprends plus sur son savoir-faire.

C'est à cet alter ego que l'on doit ainsi la pellicule sous exposée d'entre autres The Yards. Une manière de casser les couleurs, et notamment les noirs qui virent au violet et au marron. Un parti pris non conventionnel qui évoque Georges De La Tour ou Le Caravage.

N'en demeure pas moins que c'est bien lui le filmeur des adolescents en marge (qu’ils en aient l’age, ou en soient d’éternels, inadaptés comme Kurt Cobain). N’oublions qu'il a également produit Kids de Larry Clark et Tarnation de Jonathan Caouette…

Son regard à hauteur de nuque fétichise plus qu’il ne révèle. Même au plus près, ses protagonistes demeurent un bloc de mystère et c’est sans doute pourquoi ils fascinent. Pourquoi s’embarrasser à essayer l’explication, sans doute est-il bien plus intéressant d’expérimenter les modes de narrations ?

Pourquoi je ne suis pas surpris de rencontrer un dandy impeccablement tenu à quatre épingles, de la raie sur le coté gominée aux chaussettes à rayures? Au dehors du MOMI l’attend une Audi customisée clinquante, son " joujou extra qui fait crac boum hue" sans doute :p



JUILLET 2011





En 2012, Mercure & Malin signera un rockumentaire provisoirement intitulé "Fucking New York". Nous avons déjà fini une partie du tournage, avec l'artiste total GBP... Ici, l'un des portraits spécialement exécuté sous nos yeux.

As Christopher Harrity announced in his december the 17th Advocate article "Artist Spotlight: Gio Black Peter", I am currently working on a rockumentary with Gio Black Peter, amongst other New York artists and high profile personalities. "Gio Black Peter lives in a very urban, up-to-date New York City, but there are traces of the 1920s Parisian avant-garde in his work."
http://www.advocate.com/Arts_and_Entertainment/Art/Artist_Spotlight_Gio_Black_Peter



JUIN 2011





INSECT STUDIO
Je n’aime rien autant que la passion chez les autres. Quand l’ami réalisateur Malik Aït-Saïd se lance dans la production / réalisation de documentaires, c’est avec enthousiasme que je m’associe.
- L’objectif : produire des docu-fictions à l’adresse des enfants sur la vie secrète des papillons, mantes religieuses, phasmes mais aussi des cafards injustement décriés: Chacun a son utilité !
- Les moyens : Filmer dans la nature sauvage comme dans nos villes de par le monde, mais surtout recréer en studio.
Cela tombe bien, depuis mes débuts dans les Studio de Bry, j’ai toujours rêver de créer un studio, fusse t’il de quelques mètres cubes. Quant à diriger les insectes, c’est à peu près ce qu’il y’a de plus ardu loin devant les enfants (déjà fait) ou dans l’eau (aussi), tant ces derniers sont tout à fois magnifiques, émouvants (il faut voir une naissance d’oothèque), attendrissants, ou même sexy… mais ils et elles n'en font malheureusement qu'à leur tête - enfin... quand la femelle mante veut bien la laisser à son plan sexe ;p
A suivre…



MAI 2011





1er mai 2011. Déjà la deuxième année que je couvre pour la web TV du Grand Orient de France l’hommage aux martyrs de la Commune du premier mai au Père-Lachaise. Plus tard, on m’enverra suivre le Docteur Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris à Vendôme pour le colloque "Abdelkader, Musulman et Franc-maçon"…



MARS 2011





"Hey Mister Lee, I'm a French film director!"
Résident intermittent à Manhattan, je n'aurai manqué pour rien au monde l'occasion d'échanger avec Monsieur Lee. Spike Lee, c'est l'apôtre du "Do It Yourself", alors à moi cela me parle.
Alors que personne n'en avait rien à faire de sa personne, il a pris la parole et n'a jamais rendu le porte-voix. C'est qu'il a beaucoup à donner! Déjà 30 ans qu'il a trouvé sa propre valeur et la partage au monde.
Sa filmographie peuplée d'histoires non édulcorées suffirait à elle seule à susciter en moi le respect mais c'est plutôt le Citizen Lee que je viens reconnaître ici, celui de la "People's Republic of Brooklyn".
Pas une fois où je sois présent sur le sol américain où il n'organise un événement pour la communauté (un concert, une célébration, une dédicace...) et comment le film maker que je suis, pourrait ne pas le remercier pour sa plateforme internet qui offre la visibilité aux réalisateurs de toutes fortunes et horizons? Enfin, sa dernière initiative est plus qu'utile : un partenariat avec un géant de la publicité pour cibler les diversités de la société américaine.
Dans son livre pour enfants, c'est évidemment de lui-même qu'il parle quand il évoque Jean-Michel Basquiat mais c'est moi qu'il inspire : "If you stair at a painting and do not see yourself there, paint your own portrait. Let the world see that you do exist and that you are special."
See you Mister Lee!



FEVRIER 2011







Retrouvailles avec Michel Gondry, de passage au Centre Pompidou pour son "usine de films amateurs". Il ignore les subterfuges dont j’ai dû user pour être stagiaire à la post-prod pour pouvoir le voir travailler il y’a une quinzaine d’années. Si j’ai parfois été très déçu en approchant les artistes que j’admirais, ce n’est pas le cas de Michel Gondry, qui s’avère d’autant plus fascinant par son accessibilité, et son égo tout entier dévolu à son artisanat.
RESPECT au créatif, à son parcours et à son œuvre !





NOVEMBRE 2010

Le Festival international du clip musical Protoclip présente mes 2 derniers clips. Flash-flash-flash. Au cocktail officiel, mon apparence en intrigue quelques un(e)s qui viennent à moi, voilà qui m'oblige à dépasser ma timidité devant les grands groupes! Mais faire des rencontres avec des gens que je ne connais pas encore, c'est ce à quoi servent les festivals, non? Ophélie Beaurepaire m'accueille, sa connaissance et son attention répétée pour mon travail me touche. C'est drôle d'être là, à l'endroit même où nous tournions 9 ans auparavant un premier clip qui ressemble à quelque chose… Le Centre Barbara s'est en effet bâti précisément sur le terrain vague aux hautes herbes, celui-là qui offrit quelques belles images de fuite à "Patrice Strike' Eternity 03". J’y reviens bientôt comme vidéaste mais c’est une autre histoire...







SEPTEMBRE 2010

Ces derniers mois ont été riches en rencontres avec des artistes dont j’admire le parcours, leur audace à s’affirmer et la ténacité à faire, si besoin est, par eux-mêmes.
A New York tout d’abord, à l’occasion de «Brooklyn loves Michael Jackson », avec Spike Lee et le révérend Al Sharton (défenseur historique des droits civiques) qui m’ont donné la chaire de poule dans une communion comme en ont le secret les américains pour le frère Michael et les victimes de l’ouragan Katerina.
Je suis inspiré par la manière dont Spike Lee s’investit auprès de sa communauté de Brooklyn et plus largement de la Diversité dans tous les médias : t.v, cinéma, musique, web et publicité…

A Vincennes, c’est le Festival America qui m’a, à nouveau, offert l’opportunité de discuter avec l’auteur Douglas Kennedy. Je ne manque aucune de ses apparitions publiques. Il est revenu sur l’accueil méprisant (et définitif "Vous n’avez aucun talent") que lui avait réservé le premier agent qu’il ait vu. Et sur les 14 années et 5 romans à attendre le succès. "2 pages 6 jours par semaines": La discipline, il n’y a décidément que cela de vrai !

"Le film est un rêve" assène Barry Gifford (auteur et scénariste de plusieurs David Lynch), Bret Easton Ellis et Jacques Audiard ne surrenchèront pas :p

Larry Clark. Ce qui me fascine chez le photographe / réalisateur, c’est son regard cru sur la vie des adolescents. Tels quels, bruts d’aseptisation. Intriguant pour moi que les gens se bousculent pour voir la réalité, comme ça toute nue : Cela se passe pourtant à coté de chez nous !
La polémique légitime est très au-delà de l’homme et de ses photographies au Musée de l’Art Moderne.
Je crois qu’il en est lui-même surpris, être à ce point vénéré à Paris : Les institutions qui le prennent au sérieux ; les jeunes qui le remercient de parler… de leur vie.

Message personnel: "Mister Clark, did you like the the short films DVD I gave you ?"







JUIN 2010

- Manuel (ici en compagnie de Benoît Loisel) présente "Voodoo", installation vidéo en exposition au Lavoir Moderne Parisien (35 rue Léon Paris 18). Du 29 mai au 6 juin.







MAI 2010

- Le spot publicitaire de parrainage de programmes "Téléplanète", 2ème de la série réalisée avec l’équipe d’animation 3D au Cambodge d’Asialis (Groupe Apsara TV), est actuellement diffusé sur TF1, LCI, M6...







MARS 2010

- Après avoir travaillé pour Son Altesse le Prince Sisowath Tesso, Manuel est heureux de la confiance que lui accorde Sa Majesté le Roi du Cambodge Norodom Sihamoni pour couvrir son installation sous la Coupole de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.







JANVIER 2010

- Manuel a écrit et réalisé le reality show "A la recherche de miss Cambodge" pour la chaîne franco cambodgienne Apsara tv. 18 épisodes multi diffusés qui renouvellent la ligne éditoriale. Entre glamour et social, des femmes modernes bien dans leurs 2 cultures. Un château, 18 candidates pour un trône, la fierté de tout un pays, des coups de talons aiguilles, des votes SMS...







SEPTEMBRE 09









JUILLET 09







JUIN 09

- Manuel (ici en compagnie du réalisateur de télévision Gérard Espinasse) a été très ému d'accompagner, comme garçon d'honneur, son ami de toujours à son mariage dans le Sud de la France.



- " En 8 occasions, j'ai eu l'immense privilège d'assister à des concerts et d'approcher de près Michael Jackson. J'ai compté les fois comme on chérit un rendez-vous amoureux. Michael ne dansait pas, il était la Musique. Rares sont les artistes qui ont partagé au monde entier, et à ce niveau, leur génie. Il a tout sacrifié à son public et en est mort. L'amour de Michael est une immense perte pour nous tous. Je lui demande pardon pour la manière dont il a été traîné dans la boue ces dernières années."




- A l'occasion de la "Fête de la Goutte d'Or 2009" (18ème arrondissement de Paris), Manuel s'est vu proposé de faire une installation vidéo pour une exposition collective d'artistes à l’Echomusée.






FEVRIER 09

- Manuel était présent au Festival du film fantastique de Gérardmer 2009, l'occasion de saluer John Landis à qui a été rendu un chaleureux hommage et le président du jury Jaume Balaguero (La Secte sans nom et Rec).







JANVIER 09

- Images du tournage "So Delicious" avec Jean Claude DREYFUS
Le tournage de "So Delicious" a été l'occasion pour Manuel de mettre en scène, dans le rôle d'une mère supérieure, l'extraordinaire Jean Claude Dreyfus. De belles retrouvailles avec l'ami des années SFP, rencontré sur le plateau de "Brouillard au Pont de Tolbiac" (Jean Marboeuf).


















NOVEMBRE 08

- "J'arrête" sélection officielle du FFGLP 08 au Grand Rex

Mercure & Malin, aka Manuel M. Mercier, entouré de Maureen Corea Watson et de Yiss





SEPTEMBRE 08

- Nouveau Clip, nouveau Spot tv !

"Le tigre est en nous" ! Manuel et son équipe se sont vus confier la réalisation d'un spot publicitaire pour l’énergie alternative "Energaz" (Apsara tv) ainsi que le nouveau clip de "Yiss feat. Mimi – So Delicious" avec Jean Claude Dreyfus (LFO Radio). On ne change pas une équipe qui gagne ! Le précédent clip de Yiss, dont les 800 000 téléchargements ont ouvert à l’artiste les colonnes de Libération et le plateau de M-O Fogiel, commence une seconde vie dans les festivals : Ce mois, "J'arrête" est en sélection officielle du FFGLP !



JUIN 08

Prestations Corporate et TV
"Le contrat de confiance". Rien que ces derniers mois, Manuel et Malik Aït-Saïd ont supervisé :

- Les Live tv de la chaîne cambodgienne Apsara tv (avec plateau fond vert) entre la Pagode de Vincennes et le Cambodge, à l’occasion des cérémonies bouddhistes de Pchum Bend.

- Un film institutionnel en HD pour le quotidien Les Echos à l’occasion de la "15ème Conférence Luxe".

- Les tournages de la société de conseil et d'ingénierie en technologies avancées "Ausy".

- L'identité visuelle et la création du site du cabinet de gestion d’information décisionnelle Ouranos

MAI 08

- Pleines pages dans LIBERATION et TÊTU, ouverture de "T'EMPÊCHES TOUT LE MONDE DE DORMIR" (M-O Fogiel / M6) et CANAL+ annoncé, signature du single chez Radio LFO : stratégie virale gagnante pour le clip de "Yiss - J'arrête" !

Après son intervention sur le plateau de « T’empêches tout le monde de dormir » de Marc-Olivier Fogiel, Yiss entre en studio pour signer son premier titre sur un des labels de Radio LFO : "J’arrête", dont le clip réalisé par Manuel M. Mercier est déjà plébiscité sur le Net avec plus de 150 000 téléchargements, va devenir un CD à part entière.



Television
M6
(29 avril 2008)
« Les dangers des drogues du sexe »
Yiss intervient sur le plateau de l’émission
"T’empêches tout le monde de dormir" pour parler de J’arrête. Il en profite pour remercier publiquement Manuel ;o)

PRESSE
Libération
(25 avril 2008)
"Le GHB : de la drogue du violeur à la drague dure"
« Yiss a composé un titre sur le sujet, J’arrête, et un clip (1), réalisé par Manuel Mercier (censuré sur Dailymotion et YouTube). Il constate qu’"aujourd’hui le GHB s’est complètement banalisé. J’ai vu des gens tomber comme des mouches". A tel point que, sur les dancefloors, "tout le monde a sa petite bouteille d’Evian avec de la menthe et du GHB". Plus discret que de faire la queue aux toilettes pour un rail de cocaïne.

Têtu (mars 2008)
"Défonce et mort en direct"
"Avec cette chanson et ce vidéoclip, Yiss fait le constat mi-désabusé mi-ironique des dégâts causés par la drogue dans le milieu festif gay. (…) Guillaume Dustan avait prédit cet avenir que nous vivons aujourd’hui : L’overdose de "pipolisation", l’overdose de sexe, l’overdose de drogue et surtout l’érotisation galopante de la mort dans une société obsédée par le débordement et la prévention de tous les risques.(…) Au-delà de la provocation des images, le seul crime de Yiss est d’avoir essayé d’exprimer un point de vue distancié sur son autodestruction. Aurait-il fallu qu’il se foute vraiment en l’air pour être entendu ?"

AVRIL 08

- FORMATION A L'ECRITURE DE SCENARIO :
En marge de son atelier de scénario hebdomadaire, Manuel a donné un cycle de séminaires sur les techniques d’écriture telles que les script doctors hollywoodiens les enseignent, auprès des jeunes professionnels du Centre De Formation Professionnelle D'arts Appliqués.

JANVIER 08

- NOUVEAU CLIP VIRAL : Après + d'1 000 000 de téléchargements et de nombreux espaces tv consécutivement offerts pour son spot publicitaire pour le Conseil Régional ÎDF, Manuel récidive son pari viral sur le Net. Tourné aux Bains Douches, avec la Porn Star François Sagat à contre-emploi, le clip de Yiss joue à fond la carte du (drôlement :-) trash. Attention, âmes sensibles s'abstenir !
"Mercure & Malin présente Yiss - J'arrête"

- NOUVELLES PRESTATIONS INSTITUTIONNELLES : De nouvelles sociétés (Araucania Films -pour Médipartenaire- et l'agence Lemon Squeezer -pour Europ Assistance-) font confiance à Manuel et son équipe pour leurs prestations de tournages et montages : Même pendant les grèves nos clients ont pu compter sur nos globe-trotters !

NOVEMBRE 07

Prestations de Tournage, Service de Développement,
Clip aux Bains Douches :


- Ce week-end, Manuel et son équipe ont achevé le tournage aux Bains Douches d'un nouveau vidéo-clip qu'il vous promet extrêmement chaud. Des Guest Stars à contre-emploi dans un scénario très explicite. Lancement de la campagne de marketing viral dans 1 mois !

- En février, un nouveau Service de Développement vous sera proposé : Des solutions pour faire de votre histoire une expérience émotionnelle, donner de la profondeur à vos personnages, affiner la personnalité de votre marque !

OCTOBRE 07
2 video-clips en production, stay tuned...

SEPTEMBRE 07

- Manuel et son équipe, prestataires d'Agendeo.fr, l'agenda de la culture (c), pour couvrir le Festival du Film de Locarno : 5 jours de tournage en Suisse, 13 entretiens produits (Frank Oz, Anthony Hopkins, Robert Rodriguez, Christian Slater...).
Ladrones avec un Juan Jose Ballesta à court de papier à rouler...
Joyeuses Funérailles / Death at the Funeral de Frank OZ, leçon de cinéma à mourir de rire...

- Manuel et Malik Aït-Saïd, son producteur technique, pourraient se voir choisir pour sous-traiter l'animation 3D d'un personnage parlant pour un film institutionnel : Association en vue avec un Chargé de production d'Arthur et les Minimoys...

JUILLET 07

Les Nouveautés Trashs à visionner :

- Trash comme le "Caligula de Camus". Le clip du bad boy sous coke Le tout puissant est-il impuissant ? Strip Caligula

- Trash comme Déchets Recyclés : Le film institutionnel 3 écrans de Sita FD (Suez) pour le Salon Pollutec 06 monté par Malik AIT-SAID

- Trash comme Charlie Hunnam (Nathan) dans la série Queer As Folk

JUIN 07

Une chaîne t.v au Cambodge... Bonnes Nouvelles : Mon équipe et moi avons été choisis pour piloter le lancement d'une nouvelle chaîne t.v au Cambodge !

MAI 07





RTL9, MCM, Europe2TV... offrent de nouvelles diffusions t.v au premier film publicitaire que j'ai réalisé contre les discriminations pour le Conseil Régional d'Île de France !

Avec une cinquantaine de nouveaux passages du 12 au 24 mai, ces chaînes reconnaissent la stratégie globale autour du spot et relaient de pleines pages dans le Parisien et l'Équipe, un parcours viral sur le Net dépassant 6.000.000 de téléchargements en moins de 3 mois, deux semaines de diffusions sur le Mouv' et RMC (dans 1 version radio) et un mois de présence sur Pink.
Spot contre l'homophobie

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'accueil réservé à notre travail d'équipe dépasse toutes les espérances du Conseil Régional ÎDF et les miennes : Avec un budget limité à la production du film, le retour sur investissement est inespéré !




Première Une ;-)


Retour à la page vidéos